Et s’il n’en reste qu’une…